Face au déferlement technique: conflits et négociations à l’aube de l’ère industrielle

Dans le cadre de son cycle de conférences 2018-2019 « Technocritiques des technoproduits » qui vous propose différents angles de discussion et une approche critique sur l’incorporation des technologies dans les différentes sphères de la vie sociale, politique ou économique, la Chaire LexUM en information juridique vous invite à la conférence Face au déferlement technique: conflits et négociations à l’aube de l’ère industrielle présentée par François Jarrige, maître de conférences à l’Université de Bourgogne.


Résumé

Les techniques ne cessent de promettre abondance et bonheur. Pourtant, depuis que les sociétés humaines sont entrées dans la spirale de l’industrialisation, des individus et des groupes très divers ont dénoncé leurs effets et agi pour enrayer leur multiplication. Contre l’immense condescendance de la postérité, il s’agira d’explorer les discours et luttes sociales foisonnantes et multiformes qui ont accompagné et modelé le déferlement des technologies au cours du XIXe siècle. En revenant aux sources de l’industrialisation de l’Europe, à l’époque où s’installe le grand récit du progrès technique chargé de donner sens à la multitude des objets et artefacts qui saturent désormais nos existences, l’enjeu sera d’explorer les significations plurielles du progrès technique et ses conditions d’émergence.


Conférencier

François Jarrige est historien, maître de conférences à l’Université de Bourgogne et membre de l’Institut Universitaire de France. Il s’intéresse à l’histoire sociale et environnementale de l’industrialisation et des techniques au XIXe siècle, il a notamment publié Technocritiques. Du refus des machines à la contestation des technosciences (La Découverte. 2014);  La modernité désenchantée. Relire l’histoire du XIXe siècle français (avec E. Fureix, La Découverte, 2015); La contamination du monde. Une histoire des pollutions à l’âge industriel (avec T. Le Roux, Le Seuil, 2017); il a également dirigé l’ouvrage Dompter Prométhée. Technologies et socialismes à l’âge romantique (PUFC, 2016).

 


Formation d’un dispensateur reconnu aux fins de la formation continue obligatoire du Barreau du Québec pour une durée de 1 heure et 30 minutes.

Une attestation de participation représentant 1 heure et 30 minutes de formation sera transmise aux notaires.

Inscription

23 octobre 2018
Envoi

Ce contenu a été mis à jour le 11 septembre 2018 à 14 h 21 min.

Commentaires

Laisser un commentaire